CCCLVII.

Mardi dernier, Molineux et moi, nous voici à la cérémonie des vœux du maire. Dehors, pluie battante ; dedans foule des grands jours. Quoique pas invités (enfin si, mais je vous expliquerai) la chance a voulu que nous récupérions un carton auprès de Mustapha le Croyant, l’épicier d’en bas. Lui n’en ayant que faire (le commerce a ses astreintes) c’est donc volontiers que nous sommes partis le représenter.

D’avance je me faisais une joie de retrouver des tas de gens et d’entendre Jean Lecanuet nous expliquer comment tout ira mieux en 2012. Dès le départ, déception : Jean Lecanuet, grippé, n’était pas là. Idée originale et sympathique, sa petite fille le remplaçait au pied levé. Elle se prénomme Valérie. Certes gentille, mais j’ai eu l’impression qu’elle prenait la chose comme une corvée.

En revanche, j’ai retrouvé Serge Huguerre, Félix Jauneau et le docteur Rambert. Ce dernier un peu forci, l’allure toujours débonnaire, avec peut-être moins d’allant. Du reste, constatation générale : la plupart des conseillers présents avaient quelques difficultés à monter sur scène. Marches trop hautes, on connait ça ! Comme disait ma grand-mère : quand on a fait de l’arthrite, on fait pas de politique.

Avant le discours, on a eu du cinéma. Un documentaire, réalisé sous l’égide de l’Office du tourisme. L’ennui c’est qu’en cabine, le projectionniste a mélangé les bobines. Sur l’écran, tout le monde a vu un film à destination de l’Agence Cook. La cathédrale, le Gros-Horloge, l’aître Saint-Maclou, l’école Jean-Mullot, etc. Il parait que le vrai film, lui, parlait de propreté, de transports en commun, de circulation, de médiathèque, du rififi écolo et de plein de choses pouvant intéresser les présents. Ce sera sans doute pour une prochaine fois.

Après son discours, la petite Lecanuet a annoncé la partie récréative de la soirée. On aurait préféré des clowns ou même des marionnettes, mais il s’agissait de musique classique. Là encore, nouvelle déception ! D’abord la plupart des membres de l’orchestre étant en vacances, seuls quatre instrumentistes s’y sont collés (Molineux m’assure qu’ils étaient cinq).

Au programme La Sonate à Kreutzer. Enfin, il paraît, car la partition fut jouée, pour le premier mouvement, à la manière c’est-pas-bientôt-fini, pour le deuxième pourquoi-composer-une-musique-pareille et pour le troisième quelle-idée-on-a-eu-de-la-choisir-pour-cette-soirée. Trois mots sur la jeune femme blonde qui tenait le premier violon ; arrivée sur scène, la petite Valérie l’a embrassée. Ça doit être une camarade d’école.

Côté discours, ça n’était pas mal, encore que trop long. La gamine, fébrile, s’embrouillait. Elle en était toujours au soir de Noël lorsqu’elle a déballé ses cadeaux. Il y en avait trop. De fait, à la fin, au milieu des papiers froissés, lorsqu’elle a ouvert la grosse boite de Kinder Surprise, on a bien vu que c’était ce qui lui faisait le plus plaisir.

La grand-mère a marqué le coup. Il parait que la mandoline et l’ours Martin lui avaient coûté pas loin de dix mille francs. Que voulez-vous, avec les enfants d’aujourd’hui, on ne sait jamais quoi faire. Fichue soirée, lorsque nous sommes sortis, Molineux et moi, il pleuvait toujours.

2 Réponses à “CCCLVII.”


  • Souris affamée

    Monsieur Jauneau, il me semble que c’est un excellent patissier, non ?

  • MARCHAL PATRICK

    bonjour monsieur Phellion,
    En plus des voeux du maire recevez les miens sans la musique et sans kinder surprise . Pour vous la déception était prévisible puique Paris Normandie a longuement parlé de la grippe de Lecanuet ainsi que de celle de Duchamp.La jeune femme blonde qui tenait le violon et qui a embrassé Valérie devait être Jane Peters violon solo de l’orchestre de l’opéra de Rouen, je n’étais pas de la fête et cela reste à confirmer.
    Vous vous êtes ennuyé comme un Perdrial à Dysneyland avec la seule consolation de n’avoir rien payé , ce n’était quand même pas le massacre du tympan !
    En 2013 je viens avec vous, il y aura la 10ème sonate du Rosaire de Heinrich Ignaz Franz Biber . Bonne année.
    patrick marchal

Laisser un Commentaire




RESSOURCES DOCUMENTAIRES |
dracus |
medievaltrip |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | childrenofsatan2
| LOTFI - Un rebeu parmi tant...
| VA OU TON COEUR TE PORTE......