CCXLVIII.

Tout nostalgique que je sois, il me faut coller à l’actualité. Donc à ce qui se passe. En ville ou ailleurs. Aux défilés de pré-retraités. Et aux défilés des pré-pré-retraités, lycéens et collégiens, ceusses qui kidnappent les poubelles de ma rue pour s’ériger des barricades. Contre quoi ? Gavroches de circonstance ! Ils ne m’amusent, ni ne m’inquiètent. Ou alors, d’une façon, qui, que, comment dire… Pour eux la retraite, à taux plein ou non, est loin. Voire jamais proche. L’autre jour, les regardant marcher et rugir, s’exaltant d’être au monde, mon cœur s’est serré.

Pour Maxime qui devra attendre 2060 avant de cultiver son jardin. Pour Laura qui en 2059 constatera qu’il lui manque quelques trimestres. Mais où sont-ils ? Pour Manon qui, en 2064, en aura trop. Mais qui continuera : parce que, tu comprends, moi, être retraitée, c’est l’horreur !

Et Quentin ? Ah, vous ne saviez pas ? Il est mort lors de la grande épidémie de 2028. Comme Morgane ? Oui. Et Thomas ? Lui, c’est autre chose, il a attrapé un sale truc à l’hôpital. Un peu comme Augustin. Oui. Ou Lucie renversée par une voiture en 2013 ou 2014, je ne sais plus. Et Florian ? Lui, c’est amusant, il est entré dans les ordres, à la Grande Chartreuse. Il fait coiffeur. On ne l’entend plus. Silence absolu.

Jordan ? Chez les parachutistes, tué lors du conflit de 2025-2029, là-bas, dans les sables. Comme Dylan ? Non, lui, règlement de compte entre mafias, là-bas, dans les villes. Mais alors, ils sont tous morts ? Non, Adrien après avoir été inoxydable et charismatique, est devenu flexible et patriote ; il est chef d’équipe dans le transversal et le multipolaire. Audrey travaille dans le tourisme minimal à quart temps, et à Tiers Temps s’occupe des personnes âgées ; parmi ses pensionnaires, Laurent Fabius… 117 ans et toujours roi de l’Ultima Crea, hein, c’est beau ! Arthur est devenu cosmo-coloniste, il séjourne six mois sur Pluton et six mois sur Terre ; le végétalisme lui pèse.

Jonathan ? Mort quand les Fronts de Seine ont explosé. Quand ? En 2032, lorsqu’on a voulu faire des réparations. Et celui qu’on appelait Victor ? Ah, oui, Hugo ; bah, lui il vit dans les égouts. Alexandre écrit de la poésie épique pour Google. Ludo, le seul qui sache encore lire, travaille à l’indexation des blogs au début d’Internet.

A part ça, rien. Sinon que Lucas a changé de sexe, il est devenu Top 12. Matthieu s’est converti, il est devenu mahométan. Mouloud, lui, le contraire, il est devenu catholique. Et Charlotte ? En prison pour meurtre. Comme Damien ? Oui, mais lui, à Bonne Nouvelle. Ça existe toujours Bonne Nouvelle ? Ben oui, pourquoi ?

Cindy s’est faite congelée, réveil prévu en 2099. Ophélie a épousé Marie, elles ont une fille. Et Sofiane ? Des fois ça va, d’autres pas. Kevin ? Oh, lui, il est resté le même, il n’a jamais trouvé sa voie. Au final, c’est lui qui s’en tire le mieux.

2 Réponses à “CCXLVIII.”


  • Et si tout simplement ils manifestaient -avec moi qui n’ai que 15 ans de plus- pour le droit d’avoir à ne pas s’inquiéter de tout ça ?
    Dès lors, n’est-ce pas, la vie en serait plus légère, non ?

  • Absolument excellent!

Laisser un Commentaire




RESSOURCES DOCUMENTAIRES |
dracus |
medievaltrip |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | childrenofsatan2
| LOTFI - Un rebeu parmi tant...
| VA OU TON COEUR TE PORTE......