CLXXIII.

Ce cher Fanal de Rouen nous a informés que deux de nos élus municipaux seraient présents au sommet de Copenhague. Puis qu’ils étaient présents au sommet de Copenhague. Puis qu’ils revenaient du sommet de Copenhague. Et qu’enfin nous serions intéressés par ce qu’ils en tirent. Comme dit l’horoscope, tendance Bélier : Problèmes de communication ? Vous manquez franchement d’aisance et vous vous laissez beaucoup trop impressionner.

En ai-je quelque chose à faire de savoir ce qu’ils pensent du réchauffement, des ours blancs et de la déforestation ! Comme si je ne le savais pas. Et mieux qu’eux. Radio, télé, journaux, en long, en large ou en travers, devant derrière, à pied, à cheval et en voiture, expert et contre-expert… c’est toujours la même salade qu’on chante aux petits garçons.

Ainsi de notre chère maire qui, ce 14 décembre, partage ses impressions (qu’est-ce que ça veut dire ?) avec Le Fanal et ses lecteurs. Elle y va d’attendus convenus, de banalités lues et entendues partout (même ici, c’est dire !), d’assertions inutiles et vaseuses mais qui ont l’air d’avoir l’air. L’interview (en est-ce un ? en est-ce une ?) se conclut par ce bilan mal résigné de l’élue : les décisions politiques ne seront à l’évidence pas à la hauteur des exigences scientifiques, et l’objectif sera plutôt 2030 que 2020. Dites donc, encore vingt ans ! Vingt ans de 24 heures Motonautiques et vingt ans de sottises genre Rouen givrée ! Je n’y résisterai pas.

Vrai aussi que notre maire laisse tomber l’ultime sentence de ce Climate Change Conference. : après, on peut toujours voir le verre à moitié plein ou à moitié vide. Une phrase pareille, espérons qu’elle s’en souviendra lors de prochaines campagnes électorales (ça ne tardera guère). Comme dit l’horoscope, tendance Sagittaire : Pratiquez la politique d’ouverture. Recherchez le dialogue et l’échange de vue.

Pour dire le vrai, moi ce qui m’intéresse, ce qui m’aurait intéressé, c’est de savoir si Valérie Fourneyron et Guillaume Grima avaient bien voyagé et comment. S’ils avaient eu le loisir de faire un tour dans le parc de Rosenborg désert, s’ils avaient vu la petite sirène. De savoir où ils mangeaient et quoi, où ils ont dormi, et s’il y avait de la marmelade d’orange au petit-déjeuner. Guillaume avait-il pensé à prendre son cache-nez, Valérie ses boots fourrés ?

Ont-ils rapporté les échantillons de savons de l’hôtel ? Quelle était la meilleure chambre, de Guillaume ou de Valérie ? Bref, ont-ils eu froid, chaud, faim. Comment se sont-ils débrouillés avec le danois (la langue, pas le chien). Comment pratiquent-ils le globish, dans le métro, dans le bus, au restaurant, à l’hôtel… Ont-ils ramené leur badge, leur porte-documents, leur stylo, leur bloc papier, des autographes, des photos-souvenirs, voire des souvenirs tout court… chacun chacune estampillés Climate Change Conference, et au final, se sont-ils bien barbés à écouter ces spécialistes, politiques et manifestants, tous autant convaincus que désemparés ?

Oui, voilà ce qui m’aurait intéressé. Mais comme dit l’horoscope, tendance Cancer : Vous tournez au ralenti et vous avez l’impression d’être inutile. Bougez-vous !

3 Réponses à “CLXXIII.”


  • qui dit que Valérie et Guillaume ont pris deux chambres ? n’y a t-il pas là une économie carbone potentielle ?

  • Ce billet est adorable, merci bien.

  • En accord avec Louise pour ce billet. Très grande lucidité. La priorité passe avant tout par la gestion de Rouen, laissons Copenhague pour les « grands dirigeants de ce monde ».

    Et du point de vue astrologie,Sagittaire ascendant cancer, je m’y reconnais assez bien.

Laisser un Commentaire




RESSOURCES DOCUMENTAIRES |
dracus |
medievaltrip |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | childrenofsatan2
| LOTFI - Un rebeu parmi tant...
| VA OU TON COEUR TE PORTE......